Entraîneur-sélectionneur

J'ai abordé cette fonction de maniè-re décontractée. Je l'étais beaucoup moins en tant que joueur car je savais avoir beaucoup plus de responsabilités. Sur le terrain, on est décisionnaire sur la victoire ou la défaite. Donc, maintenant que je suis entraîneur, je suis très relax et je n'arrive pas à me sentir responsable à 100 % du résultat. Mon rôle, c'est d'apprendre aux joueurs comment va se passer le match, comment se passe un stage, les relations avec la presse, comme il faut manger, les qualité des adversaires. Tout ça, je le connais par coeur. Mais quoi qu'il arrive, je ne me sens pas responsable de l'élimination ou de la qualification.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site