La génération Platini

Ensemble, ils mènent des batailles dantesques.

Les plus belles? En 1982, en demi-finale à Séville face à la RFA, ils bousculent les Allemands de l'Ouest lors d'un match époustouflant. Ils partent mal, se réveillent, enthousiasment le public. Lors des prolongations, grâce à un Tigana euphorique, ils pensent tenir le bon bout puis se font reprendre sur le fil. Le goal allemand Harold Schumacher se livre à une agression caractérisée sur Patrick Battiston, ami de Platini qui accourt. Malgré leur chute finale lors de l'épreuve des tirs au but, les Français sortent grandis de cette défaite, ils ont fondé nu état d'esperit, instauré un esprit de corps. La génération Platini est au pouvoir. Elle impose son style vivant, offensif, technique. Elle a une inventivité terriblement française et une légèreté qui ne l'est pas moins. Manque encore l'efficacité.

C'est en 1984 que Platini va prouver que le France sait aussi gagner. Lors de la finale face à l'Espagne, le jeu est bloqué. Les Bleus se crispent sur leur anxiété. Heureusement, Platini-Zorro hérite d'un coup franc, éternelle bouée de sauvetage des équipes perturbées. Il s'élance pour sa mission la plus périlleuse: sauver les siens une fois encore, mais devant leur public, à la maison, au parc des Princes. Le tir est habile, il contourne joliment le mur. Mais la frappe n'a aucun vice. Le goal espagnol Luis Arconada devrait s'en saisir comme de rien. Le gardien se couche, paraît kidnapper le ballon en toute tranquillité. Mais, et c'est là que la chance vient à la rescousse de son enfant chéri, la balle de Platini se glisse sous l'estomac d'Arconada et finit inexplicablement sa course dans les filets. L'équipe de France est libérée. Elle s'envole vers son 1er titre, ajoutant un but final de Bruno Bellone. Capitaine Platini brandit le trophée, fier des 5 victoires en 5 rencontres, couronné meilleur buteur avec 9 buts , ravi d'avoir vaincu la malédiction qui semblait empêcher les Bleus de conquérir un titre international.

En 1986, la tribu Platini avance en âge. Le Lorrain a 31 ans, ses "mousquetaires" du milieu de terrain Giresse et Tigana ragent dans les mêmes eaux. Pourtant, pour leur dernière campagne, les trentenaires vont faire de la résistance. Traînant une blessure à une cheville, Platini sort lessivé du championnat italien ry vommence à se fatiguer de ces compétitions qui se succèdent, de ces footings obligés, de ces séances d'abdominaux torturantes. Personnage public éternellement sollicité, il est en délicatesse avec les médias français. Mais, malgré lassitude et iritation, il se donne un mal de chien pour conclure en beauté. après un temps de rodage. platini se réveille face à l'Italie en 8e de finale. Il a toujours le chic pour inscrire le but fatal au moment crucial! Mais, c'est face au Brésil que les "Brésiliens de l'Europe" vont accomplir leur dernier opus. En quart de finale, à Guadalajara, ils doivent affronter la nation foot par excellence. Le Brésil emballe le match mais Platini égalise avant la mi-temps d'un but sans panache, mais à l'importance fondamentale. Ensuite, le match atteint des somes. Joël Bats, le goal tricolore, sauve son camp en arrêtant un penalty. La lutte somptueuse se poursuit jusqu'à l'éprueve des tirs au but. Sont désignés comme tireurs Yannick Stopyra, Manuel Amoros, Bruno Bellone, Luis Fernandez et bien sûr Michel Platini qui interviendra en 4e position. Un capitaine ne peut abandonner ses troupes au moment décisif. Platini s'approche. Des "pénos", il en a réussi des milliers, de la cour de l'école de Joeuf au "stadio communale" de Turin. Il prend son élan et... expédie le ballon dans les nuages! Calamité. mais Bats, décidément en état de grâce, sort le shoot du Brésilien suivant. Et Fernandez, le dur à cuire, finit l'ouvrage, délivrant Platini-la-Chance de sa culpabilité-minute. malgré l'échec sans conteste face à l'Allemagne en demi-finale et l'impossibilité de prendre la revanche de Séville, Platini et compagnie tirent leur révérence sur une série brillante.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site