La retraite

Il avait prédit: "Je suis un drogué de foot, de victoire, de stress, de pression... Je souffrirai quand j'arrêterai de jouer". Il ne s'est pas trompé. Le 29 mai 1985, il range les crampons à 32 ans un jour de pluie à la fin d'un match de championnat entre Brescia et la Juventus. Et il remarque illico: "Maintenant, je sais qu'après les bravos, il y a la solitude". Pour retrouver ses marques, il repasse la frontière et installe sa famille à Nancy, sa cité d'enfance. "Je m'y sens bien. C'est une ville provinciale, tranquille, qui correspond à mon caractère". Entre 2 escapades dans de grands restaurants, il explore les 3 voies habituelles de la reconversion des sportifs célèbres. d'abord, sans entrain, il se mêle de business. Il lance une ligne de vêtements, signe des lunettes, monte des stages de foot pour enfants. Mal entouré, manquant de constance, il laisse vite tomber. Ensuite, avec dilettantisme, il s'improvise consutlant télé. Pour TF1 d'abord, puis ensuite pour Canal +, Platini passe derrière le micro. L'homme qui jouait sans jamais regarder le ballon garde un oeil acéré. Il analyse instantanément les rapports de force et ose des propositions tactiques pertinentes. Mais il s'ennuie: son bonheur à lui, c'est d'être sur le terrain. Enfin, avec modestie, il fait dans le caritatif. Il lance une Fondation antidrogue à la fin des années 80. Cette fondation, qui prend en charge les jeunes drogués et communique contre la drogue, vit toujours grâce aux matchs de bienfaisance que montent Platini et ses copains. S'il est totalement sincère dans son combat, il refuse de trop occuper le devant de la scène pour faire avancer sa cause, comme s'il ne supportait plus la surexposition. Comme s'il s'était brûlé les ailes au feu de la notoriété... En fait, Platini n'est heureux que sur le pré. Tout lui est bon pour rejouer, pour retrouver ces sensations de cour d'école. Il est un participant assidu des matchs-bonnes oeuvres du Variétés, le club de Thierry Rolland et Jean-Michel Larqué, les commentateurs vedettes du foot sur TF1, qui regroupe vétérans du foot et vedettes du sport et du showbiz. Il adore faire un tennis-ballon avec des copains dans sa maison de vacances de Cassis. Et, en déplacement au Koweit, il accepte de passer le maillot des Emirats juste pour une mi-temps. Juste pour jouer...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site