Le coprésident

La France du foot ne tarde pas à lui remettre le grappin dessus. Impossible de laisser partir dans la nature un tel ambassadeur. Sollicité par l'ensemble des clubs mondiaux et en particulier par l'Italie, Platini privilégie la fidélité nationale. La France postule à l'organisation du Mondial 1998 ? Il devient le symbole de la candidature et ne ménage pas ses efforts pour que son pays obtienne l'aval de la Fédération internationale à Zurich. Ceci fait, il hérite du poste de coprésident du comité d'organisation. il oeuvre en tandem avec Fernand Sastre, qui fut longtemps le président de fédération avec lequel il discutait des primes de matchs. Les rôles sont classiquement répartis. Sastre s'occupe de la gestion et de l'administration. Platini se charge des relations internationales, de la communication et du marketing. Mais les décisions stratégiques sont prises en commun. Autour de la 40aine; Platini accède enfin à la maturité. Il continue à jouer aux cartes, à "chambrer" les copains, à taper dans le ballon autant que possible et à commenter des matchs pour Canal +, mais l'importance de ses fonctions le discipline. Le joueur le plus célébré par la France du foot doit désormais faire de l'événement foot en France (le Mondial 1998) une réussite, une fête et un plaisir partagé. Pour ça, il lui faut compter sur son flair, sur son regard. Et sur la chance.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site