Le fils d'Aldo

Le fils d'Aldo et d'Anna Platini naît un 21 juin. On est en 1955. Pierre Mendès France vient de démissionner de la présidence du Conseil, Eisenhower est encore président des Etats-Unis. Mais surtout, Alfredo Di Stefano triomphe, balle au pied, au Real de MAdrid où ne va pas tarder à le rejoindre Raymond Kopa. ce dernier fait encore les beaux jours du stade de Reims et sera l'un des premiers footballeurs français à faire carrière à l'étranger. Michel-François Platini voit le jour dans une famille d'ascendance italienne. Originaire du Piémont, son grand-père paternel a passé les Alpes quand il avait 16 ans, pour travailler comme mineur en Lorraine. Volontaire, économe, il ne tarde pas à échapper au charbon. Il s'installe comme maçon puis réussit à acquérir un petit bistrot, qu'il baptise le "café des Sports". Son fils Aldo se débrouille dans les études et devient professeur de maths. Il enseigne en collège technique et installe sa femme Anna et ses 2 enfants Marine et Michel sur les hauteurs de Joeuf. cette petite cité industrielle vit alors de la sidérurgie. La famille est à l'aise, sans excès. Aldo dira que son fils Michel a vécu une "enfance de petit-bourgeois". Le gamin n'est pas un foudre de guerre à l'école. Déjà, il ne jure que par le foot. Il vit un ballon au pied, ne cesse de marteler de ses shoots la porte du garage des voisins et "dort avec son ballon".

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×